plonger en recycleur

Une autre manière d’envisager l’expérience sous-marine

 

Plonger en circuit fermé offre tout un panel d’expériences et de possibilités nouvelles. Ne plus se soucier du temps qui passe et de l’autonomie en air qui s’épuise, profiter plus longtemps des petits fonds ou explorer la zone crépusculaire…

La plongée en recycleur s’adresse à toutes et à tous

Pour beaucoup de plongeur.euse.s utiliser un recycleur paraît compliqué, trop technique et élitiste. Il est vrai que cette pratique demande de la minutie et de l’engagement. Il nous semble pourtant faux de penser que cette activé ne soit réservée qu’à quelqu’uns.

Tou.te.s les plongeur.euse.s qui en éprouvent le désir et la motivation peuvent se former à cette technique. Et c’est ensuite notre rôle de formateur.ice de transformer ce désir en compétences.

La plongée en recycleur est accessible à partir de 18 ans, il faut être au minimum titulaire du niveau PA40 et plongeur.euse Nitrox Confirmé.e.

se former à une technique nouvelle

Un recycleur à circuit fermé a besoin (entre autres) de deux petites bouteilles pour fonctionner. L’une est toujours de l’oxygène pur tandis que l’autre joue le rôle de diluant. Jusqu’à 40 mètres on utilise de l’air comme diluant. Au delà de cette profondeur, on passe sur un mélange trimix (oxygène – azote – hélium) afin de minimiser les risques liés à l’effet narcotique de l’azote.

Un recycleur peut être mécanique, électronique ou hybride. Sur une machine mécanique c’est le.la plongeur.euse qui fabrique en temps réel un mélange optimal en fonction de la profondeur à laquelle il.elle se trouve. Sur une machine électronique le.la plongeur.euse n’intervient qu’en cas de panne. Sur une machine hybride comme le rEvo, le.la plongeur.euse fabrique toujours le mélange mais il.elle dispose en plus d’une assistance électronique. Se former en recycleur c’est à la fois comprendre le fonctionnement de cette machine particulière et savoir la piloter.

définir ses propres besoins

Que l’on envisage le recycleur comme un moyen de rester plus longtemps dans les petits fonds ou qu’on l’utilise avec un objectif technique afin d’accéder aux grandes profondeurs, la première étape est celle du choix de sa machine. Parmis les nombreux modèles de recycleurs, chacun ont leurs qualités et leurs défaults, la configuration (presque) parfaite sera le résultat d’une série de compromis.

Il est important de ne pas succomber trop vite aux modes; la machine qui va pour l’un.e ne vous conviendra pas forcément. Pourtant quand on a la chance d’avoir un.e binôme récurrent.e, posséder le même recycleur permet de mutualiser les pièces détachées et d’intervenir plus facilement en cas de pépin.

Définissez vos besoins en tant que plongeur.euse et essayez différentes machines avant de vous lancer. Nous proposons des baptêmes et des journées d’initiation au rEvo et nous disposons de plusieurs machines école que vous pouvez essayer.

Justine Rauby en rEvo ccr

« Ce monstre est celui que les marins appellent poulpe, que la science appelle céphalopode, et que la légende appelle kraken »

Victor Hugo, Les travailleurs de la mer.

Pin It on Pinterest